Qu’est-ce que le no-code ?

Dans cet article nous allons vous présenter un concept en plein essor : le no-code.

Définition du no-code

Le no-code est un mode de développement logiciel sans avoir besoin de remplir une seule ligne de code. Si on doit utiliser quelques lignes de code assez simples, on va parler de low-code.

Le no-code est caractérisé par différentes techniques permettant de contourner le fait d’utiliser du code : 

  • La possibilité de faire des glisser-déposer de composants qui sont des mini-applications. Ces composants seront ensuite combinés pour créer des processus
  • Des modèles graphiques pour aider à créer les interfaces utilisateurs
  • Des “workflows” pour automatiser certaines tâches : si la personne clique à tel endroit, alors il va se passer tel évènement. 
  • Un environnement de travail WYSIWYG, ce qui signifie What you see is what you get. Donc l’utilisateur pourra réaliser des tests jusqu’à ce que son application fonctionne comme il le souhaite.

Le no-code en pratique

Plus l’utilisation de l’application de no-code est simple, plus les fonctionnalités sont généralement limitées. C’est pourquoi la plupart des applications qui se disent no-code sont généralement en low-code, où il faut coder certaines logiques précises et où on se ramène à du code, assez simple, pour coder ces logiques. Certaines applications low-code ont des niveaux de performance très similaires à des applications “high-code” que ce soit en temps de chargement ou en stabilité de la plateforme c’est-à-dire sa capacité à être quasiment tout le temps disponible et à pouvoir recevoir de nombreux utilisateurs en même temps.

Pourquoi faire du no-code ?

Puisque les compétences de développeurs sont rares et généralement en pénurie, ces applications permettent d’augmenter drastiquement le nombre de personnes capables de “développer” des applications et donc d’ouvrir la création d’applications au maximum de personnes. Les personnes non techniques vont donc pouvoir se targuer d’être capables de créer des applications.

Les TPE et indépendants ne pouvant pas se payer un développeur vont par exemple pouvoir développer leur propre site internet ou application, à l’aide d’outils comme Weebly ou Wix ou vont créer des sondages en ligne pour comprendre leurs clientèles avec des outils comme Google Forms. Ces outils sont des exemples d’outils no-code. Google a acquis AppSheet en 2020 pour accélérer sur le no-code et avoir un outil qui puisse gérer des bases de données directement dans Google Sheets.

Lutter contre les erreurs humaines

Par exemple, si vous avez un site internet pour vendre un service et que vous souhaitez stocker les informations sur les personnes qui vous contactent, l’option la plus classique consiste à copier-coller dans un tableur les informations voulues. Avec les risques encourus de mal saisir les informations (en décalant une information d’une ligne par exemple). Avec un outil no-code vous pourriez faire en sorte récupérer automatiquement ces informations pour remplir automatiquement un tableur. C’est ce que permettent de faire des outils comme IFTTT ou Zapier qui sont des outils d’aide à l’automatisation.

Est-ce que le no-code est utile pour les équipes data ?

Bien souvent, les équipes data n’ont pas toutes les connaissances pour développer une application de A à Z. Créer une interface permettant de tester et d’utiliser facilement les algorithmes produits par les équipes data sera alors fait à l’aide d’un outil no-code. Les équipes data pourront alors être autonomes dans la conception d’algorithmes avec un rendu pour l’utilisateur business.

Pour conclure voici en résumé quelques avantages et inconvénients du no-code :

Voici les avantages : 

  • Une meilleure flexibilité pour construire des applications 
  • Réduction des coûts : on ne paye pas de développeur
  • Productivité accrue 
  • Facile à modifier

Et voici quelques inconvénients : 

  • Le besoin doit être clairement défini pour comprendre si la plateforme no-code permettra de le développer
  • Les fonctionnalités sont parfois trop rigides
  • Des problèmes de sécurité peuvent exister
  • Vous n’êtes pas propriétaire du code source

Plus d'articles du même genre ◆◆

Inscris-toi à notre newsletter

Je veux connaître l'actualité de l'école ◆◆

Nous avons bien reçu vos informations !
Vous voilà inscrit à notre newsletter !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Let's meet ◆◆

Tu veux en savoir plus sur ALBERT SCHOOL ? L'équipe est dispo pour répondre à toutes tes questions.

Nous avons bien reçu vos informations !
Nous vous recontacterons très vite.
Oops! Something went wrong while submitting the form.